10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 11:09

 Francois-Dumont.jpg   

   piano-


François Dumont est lauréat des plus grands concours internationaux : le concours Reine Elisabeth à Bruxelles en 2007, le concours Chopin de Varsovie en 2010 dont le jury, à l’occasion du bicentenaire réunissait notamment Martha Argerich et Nelson Freire, et en 2012, les pianos masters de Monte-Carlo. Il est également finaliste des concours Clara Haskil en Suisse, Hamamatsu au Japon, premier prix des Concours Jean Françaix et Steinway, Grand Prix de piano de la Spedidam.

Il est nominé aux Victoires de la Musique en 2011, dans la catégorie « soliste instrumental ». En 2012, il reçoit le Prix de la Révélation de la critique Musicale Française.

 Né en 1985, François Dumont est formé par Chrystel Saussac au Conservatoire de Région de Lyon avant d’être admis à l’âge de quatorze ans au C.N.S.M. de paris  où il travaille avec Bruno Rigutto et Hervé Billaud.

 Il a notamment joué au Théâtre du Châtelet, Salle Gaveau, Salle Pleyel, Auditoriums de Lyon et du Musée d’Orsay, Salle Cortot, de même qu’il participe régulièrement à diverses émissions sur France Musique, dont « Dans la cour des grands » et «  Génération Jeunes Interprètes » de Gaëlle le Galllic.

 A l’étranger, parallèlement à des récitals en Allemagne, Pologne, Brésil et Mexique, il joue avec l’Orchestre de chambre de Lausanne, sous la direction des Jesus Lopez-Cobos, l’Orchestre national de Belgique, les Philarmoniques de Varsovie (direction Antoni Wit) et Cracovie, l’orchestre de Cannes et l’orchestre Philarmonique de Monte-Carlo sous la direction de Philippe Bender, le Tokyo Symphony, le Fortworthsymphony aux Etats-Unis, le Philarmonique de Wuhan en Chine, l’orchestres symphonique de Liepaja lors du Piano Stars festival en Lettonie.

En 2011, il fait ses débuts à Saint-Pétersbourg avec l’orchestre du théâtre Mariinski dans le concerto n°1 de Tchaïkovski.

En 2012, il joue notamment le Concerto de Brahms avec l’Orchestre de Bretagne, sous la direction d’Arie van Beek, le concerto en sol de Ravel avec l’orchestre de la Garde Républicaine (direction François Boulanger) pour la clôture des Journées Ravel de Montfort l’Amaury.

 

En musique de chambre, il a donné aux Etats-Unis l’intégrale des Sonates pour violon et piano de Beethoven avec Stéphane Tran-Ngoc. Il se produit également en duo avec Julien Szulman pour radio-France, Helen Kearns pour la radio suisse-italienne à Lugano et avec le Quatuor Debussy dans le cadre de la Société de Musique de Chambre de Lyon, ou encore au Musée d’Orsay.

 

Enfin, avec Virginie Constant et Laurent Le Flécher, il a créé le Trio Elégiaque, dont le premier enregistrement (Dusapin-Messiaen) a été récompensé par un Diapason d’Or, 4 étoiles du Monde de la Musique et la Clé de sol de Resmusica. Leur second disque chez Triton, consacré à des compositeurs russes (Arensky, Rachmaninov, Rimski-Korsakov) a été récompensé par 5 Diapasons, le Coup de cœur d’Alain Duault et le Coup de cœur de Radio-Classique.

En avril 2011, le Trio Elégiaque a joué l’intégrale des trios de Beethoven à l’Opéra Comique à Paris ; l’intégrale Beethoven est en préparation au disque pour BrillantClassics.

 

 

Publié par rencontresmusicales - dans Musiciens