Article de HPI, avant le festival.

JEAN-GUIHEN QUEYRAS, AU CŒUR DES RENCONTRES MUSICALES DE HAUTE PROVENCE

Jean-Guihen Queyras à gauche et Alexandre Tharaud, concert aux cordeliers 2018.

Jean-Guihen Queyras à gauche et Alexandre Tharaud, concert aux cordeliers 2018.

Parti à la rencontre de ces personnes qui font la richesse

artistique et culturelle de la Haute-Provence, sur les registres

les plus divers, HPI a fait une halte avec Jean-Guihen

Queyras, à la veille de la trente-et-unième édition des

Rencontres Musicales de Haute-Provence.

Comme beaucoup de festivals, les Rencontres sont nées tout

simplement, de l’amour de la musique et de l’impérieuse

nécessité du partage. C’était au coeur de la Famille Queyras, il

y a maintenant un peu plus de trente ans. Aujourd’hui la

génération qui était alors dans l’enfance, est devenue la direction

collégiale de l’aventure. Jean-Guihen est heureux de

parler ce cette dimension « familiale », qui n’est pas sans

avoir donné son empreinte sur l’atmosphère du festival : ici on

sait convier les plus grands artistes et les tout jeunes talents,

donner à écouter de la grande musique et de la musique dite

savante, en toute simplicité, sans se prendre la tête.

Pour le plaisir. Pour le partage.

 Le « Credo », des Rencontres, explique Jean-Guihen, ce

serait, d’abord de « bousculer les tabous » qui interdisent à

trop de nos concitoyens de fréquenter les concerts. La journée

de musique continue a été le premier pion posé en ce sens,

suivie par tous les moments de rencontres, de conférences, de

répétitions publiques qui permettent de croiser les artistes, de

leur parler, d’entendre la musique se construire. Sans protocole.

En toute simplicité. Sont venus élargir le partage le stage

pour les enfants et l’accueil dans la programmation des

« Jeunes Talents », ces artistes en devenir, qui portent encore

cette fine pellicule de fragilité qui rend la musique encore plus

sensible.

Cette année 2019, le partage déborde le seul champ musical

pour « mettre la tête dans les étoiles » en se donnant la main

avec le Centre Astro de Saint-Michel l’Observatoire. « Ça vous

emmène à l’infini », jubile Jean-Guihen. Car non content de

solliciter les oreilles et les yeux, pour écouter la musique et

contempler les constellations, le Centre Astro a convoqué

d’autres chefs que ceux qui dirigent des musiciens, de jeunes

artistes de la grande cuisine mettront la gastronomie au

programme pour une soirée « de tous les sens ».

Second volet du « Credo » : montrer que la musique est

vivante, qu’elle se crée tous les jours. Sous les yeux et les

oreilles des festivaliers, grâce au compositeur en résidence.

Cette année la compositrice Edith Canat de Chizy. « La

musique d’aujourd’hui illumine la musique classique », continue

Jean-Guihen dont le répertoire de violoncelliste est riche

de toutes les époques.

Le « Secret », de la réussite des Rencontres, ce serait peut-être

« la cooptation ». Cette manière ce choisir celles et ceux

avec qui les chosent se font. Pierre-Olivier Queyras, Jean-

Guihen Queyras, Véronique Marin et Gésine Queyras, qui

constituent la collégialité, choisissent année après année les

artistes qui viennent partager une édition, les grands interprètes

comme les Jeunes Talents. Ces artistes adoptent les règles

du jeu des Rencontres mais en retour la pâte artistique de

chacun marque son empreinte sur le festival auquel ils participent.

L’harmonie, la cohérence, la sérénité qu’impriment ces

choix font la force des Rencontres dans lesquelles il fait

toujours, partout, bon vivre la musique. « La musique de

chambre est aussi affaire d'amitié » conclut Jean-Guihen, et

cette amitié crée sur le plateau, elle irrigue tous les espaces et

tous les temps du festival.

Françoise ROUGIER H.P.I.

Les Rencontres Musicales de Haute Provence, c’est du 17 au 27 juillet

Tout le programme 

17 juillet : « Musique sous les étoiles » au Centre Astro de Saint-Michel-l’Observatoire

19 juillet à 19h concert Jeunes Talents à église de Dauphin

20 juillet à 21h concert Jeunes Talents à L'Eglise Haute à Banon

21 juillet de 14 à 19h : Journée continue de musique de chambre, cathédrale de Forcalquier

22-23-24 juillet : Concerts au Prieuré de Salagon

25-26-27juillet : à Forcalquier, concerts au Cordeliers Forcalquier

 

– Répétitions et Rencontres à la Bonne Fontaine, salle Saint-Michel et au cinéma Le Bourguet.

 Billetterie et Renseignements

- auprès des Rencontres

- sur le Site web des Rencontres : www.rmhp.fr

- auprès des Rencontres : contact@rmhp.fr

- Anne Liébaut 06 60 79 34 24

 

Comme les années précédentes, l'après-midi de musique

de chambre dans la cathédrale le 21 juillet est gratuit.

Pour les concerts qui auront lieu du 19 au 27 juillet à

Salagon ou au couvent des Cordeliers, les tarifs sont de

10, 20 ou 25 euros , demi-tarif de 13 à 30 ans, chômeurs,

RSA, gratuité pour les moins de 13 ans, 12,5 euros pour

l'écoute des concerts avec casque dans les jardins de Salagon.

Office du Tourisme de Forcalquier 04 92 75 10 02.