Nicolas Sublet

Violon

Sublet-Nicolas1-480x263.jpeg

C'est en région Grenobloise (Villard de Lans) que Nicolas Sublet débute le violon à l’âge de 4 ans avant d’intégrer le Conservatoire de Grenoble en 2002 dans la classe de Corinne Pothier-Denis.
Dès les premières années de sa formation, Nicolas manifeste un goût pour l’éclectisme musical en travaillant, entre autre, auprès des Musiciens du Louvre Grenoble ou du compositeur contemporain Thierry Pécou. Nicolas poursuit ses études à la Haute École de Musique de Genève dans la classe de Patrick Genet avant d’intégrer en 2010 le CNSMD de Lyon dans la classe de Marianne Piketty. Il est titulaire depuis 2013 du Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien ainsi que d’une licence en Musicologie. Lors de son cursus au sein du CNSMD de Lyon, Nicolas remporte le premier prix du concours Jeune Soliste Millesources (2011) ainsi que le troisième prix du concours international de Bled (2013). Il aura l’opportunité de se produire en soliste à plusieurs reprises. Sa participation à des master class lui a permis de recevoir les conseils de nombreux pédagogues tels Christian Altenburger, Nora Chastain, Michael Frischenschlager, Mihaela Martin, Marco Rizzi, Pavel Vernikov, Kyoko Takezawa… En 2015, il termine ses études au CNSMD de Lyon, premier de sa promotion avec la mention très bien à l'unanimité. Il vient d'obtenir son master à la UdK de Berlin et a été accepté en master soliste au Danemark.
Passionné de musique de chambre, Nicolas a la chance de participer à de nombreux festivals tels les Rencontres Musicales de Haute Provence, Musique aux 4 Horizons ou encore le festival Millesources et Dordogne dans des formations allant de la sonate à l’octuor. Son vaste répertoire de musique de chambre lui a permis de jouer aux côtés de grands artistes tels Philippe Berrod, François Dumont, Raphael Merlin, Philippe Muller, Marianne Piketty, Antje Weithaas ou Tabea Zimmerman. Son travail remarqué en musique de chambre au CNSMD de Lyon lui vaut la mention spéciale de musique de chambre.
Il développe également sa pratique orchestrale auprès de l’Orchestre Français des Jeunes, l’Orchestre des Jeunes de Lyon, l’Orchestre Symphonique Lyon-Villeurbanne et l’Opéra de Lyon. Il joue aussi dans des ensemble à géométrie variable tels que Le Concert Idéal, l'ensemble Nova, les Forces Majeures ou Scherzando.
Le partage de la musique se faisait également par le biais de la pédagogie, Nicolas fut, avant son départ en Allemagne, professeur de violon à l’École de Musique Itinérante des Quatre Montagnes ainsi qu'intervenant pour le projet Démos (Dispositif d'Education Musicale et Orchestrale à vocation Sociale) afin de former les enfants en difficultés ou n'ayant pas accès à la culture facilement.